Confinement: paroles de résidents

Vous êtes ici : Apei Centre Alsace » Actualités » Confinement: paroles de résidents
Dans la cour du foyer d'hébergement de l'Ancienne Cour
image_pdfimage_print

Confinement: paroles de résidents

Comme dans les autres services de type internat, les résidents de L’Ancienne Cour ont été confinés au sein de leur établissement. Témoignages…

 

C’était un peu bizarre de pas aller travailler comme les autres. Pendant le confinement je me suis un peu ennuyé dedans, on pouvait pas faire de foot dehors. On pouvait pas se balader, ça faisait un peu vide. Ca m’a fait un peu bizarre de reprendre le boulot le 15/06, de voir les marquages à l’Esat, de respecter les distances de un mètre.

Julien

C’était un peu dur, mais heureusement il y avait les moniteurs. C’était long. Finalement on étaient enfermé, on pouvait pas sortir. On a eu de la chance, il y avait quand même des activités comme gym, sport. Les autres gens avaient le droit de sortir, j’ai pas compris pourquoi pas moi.

Romain

 

J’ai pété une pile, on restait enfermés du matin au soir, c’était pas du tout marrant. Chercher les cachets à la pharmacie ou les gouttes on pouvait pas, c’étaient les éduca-teurs qui les cherchaient. J’ai fait des des-sins pour passer le temps, écouté ma chaine hifi. Je reçevais des coups de fil de la famille et de Géraldine.

Christophe

C’était assez dur ce que j’ai vécu parce qu’il y avait le virus. J’ai pas rigolé tous les jours. Ca m’a manqué de sortir, ça m’a manqué de pas faire d’activités. On devait porter des masques, c’était pas agréable. J’ai pas pu aller à la banque retirer mes sous ni faire de courses. Il fallait garder les distances c’était difficile pour moi.

Fernande

C’était quand même violent et dangereux. On pouvait pas sortir, moi je voulais sortir. J’ai beaucoup dormi. ça m’a rendu nerveux de pas sortir, moi je suis dehors pour me promener d’habitude.

Daniel

Contenu | Menu | Boutons