Pas à pas au Castel

Vous êtes ici : Apei Centre Alsace » Actualités » Pas à pas au Castel
image_pdfimage_print

Pas à pas au Castel

En service civique pour huit mois, Thomas Clémence dynamise l’activité physique auprès des résidents du Foyer d’accueil médicalisé / spécialisé. Témoignage.

Exercice de marche pour un résident

Exercice de marche pour un résident

Exercice de marche pour un résident

Thomas Clémence se sert notamment du parcours de marche.

Thomas Clémence, jeune service civique venu des Vosges, mobilise depuis octobre et pour une durée de huit mois les résidents du FAM/FAS (Foyer d’accueil médicalisé / spécialisé) Le Castel à travers des activités telles que le parcours de marche, des balades dans la nature, la marche au sein de l’établissement et dans la cour ainsi qu’en reproduisant des exercices préventifs de kinésithérapie adaptés et spécifiques aux besoins des résidents.

Ces exercices lui sont enseignés par une des kinésithérapeutes du pôle SAM (Santé accompagnement médicalisé). Il raconte ses premières semaines et ses attentes pour la suite de l’expérience.

Favoriser le bien vieillir

«Présent auprès des résidents depuis début octobre, mon rôle est de proposer différents types d’activités « sportives » de manière à mobiliser les résidents dans le but de favoriser le bien vieillir. Avec comme ambition de devenir kinésithérapeute et après avoir terminé une licence dans le sport, cette expérience professionnelle à l’Apei Centre Alsace me semble très intéressante pour la suite. Plus précisément, ma mission s’inscrit dans une démarche préventive visant l’amélioration et / ou le maintien des capacités de mobilisation des résidents et de leur autonomie.

Pour ce faire, je suis en lien avec l’équipe pluridisciplinaire du Castel afin d’ajuster au mieux mes interventions auprès des résidents. De plus, j’utilise le matériel de gymnastique adaptée et ludique dont dispose le Castel et notamment un parcours de marche. Créé par des professionnels de santé, il permet de simuler différents mouvements de la vie quotidienne et ainsi de stimuler les fonctions locomotrices, d’améliorer l’équilibre et la confiance en soi.

En lien avec mon projet personnel de devenir kinésithérapeute, j’aimerais à travers ce parcours de marche mesurer l’évolution de la motricité des résidents à mon arrivée et à la fin de ma mission. »

– Thomas Clémence

Contenu | Menu | Boutons