Renaud Bereski: “Cela fait déjà un mois que nous sommes ensemble…”

Vous êtes ici : Apei Centre Alsace » Actualités » Renaud Bereski: “Cela fait déjà un mois que nous sommes ensemble…”
image_print
Renaud Bereski, nouveau directeur général de l’Apei Centre Alsace

Renaud Bereski, nouveau directeur général de l’Apei Centre Alsace. 

Renaud Bereski est arrivé à l’Apei Centre Alsace en tant que directeur général le 11 avril dernier. Un mois et, déjà, trois
– premières – grandes décisions, pour aller encore plus loin vers ce qui intéresse le plus ce papa d’un enfant en situation de handicap : l’accompagnement dans la bienveillance et la bientraitance.

La première de ces résolutions est de rencontrer individuellement les 260 salariés. “Car pour bien accompagner les personnes en situation de handicap, il faut bien accompagner les salariés.” Objectif de ces entretiens : écouter et échanger, dans un premier temps. Renaud Bereski souhaite aussi passer du temps avec les 450 personnes accompagnées par l’association, ainsi que les parents et aidants.

Pour le moment, au rythme de trois à cinq entretiens par jour, il a déjà rencontré le président de l’Apei Centre Alsace et
les membres du Conseil d’administration, ceux du Comité de direction, du CSE (Conseil social et économique), la moitié des cadres, plus de 50 personnes accompagnées et une dizaine de parents, ainsi que les partenaires sociaux, les interlocuteurs de l’ARS et de la Collectivité européenne d’Alsace, y compris son président, avec qui les rapports de confiance sont fondamentaux, les responsables du prestataire API Restauration, la presse et des membres de l’association Dediĉi.

Il a, en outre, visité les deux tiers des établissements et services. Et pour entamer ce “dialogue de chaque instant”, lancer cette “co-construction” qu’il souhaite, il n’hésite pas à indiquer à chacun de ses interlocuteurs : “Appelez-moi Renaud…”.

Deuxième résolution, la relance dès cette année de Charivari, festival qui porte haut et fort les valeurs fondamentales de rencontre, de droit à la différence et d’inclusion de l’association.

Enfin, il souhaite aussi faire revivre le Jardin médiéval du Castel, qui fait partie des jardins remarquables autour du Château Haut-Koenigsbourg. Cela permettra à nouveau d’ouvrir le jardin aux enfants de Châtenois et aux visiteurs de la Fête des Remparts. Objectif, là encore : privilégier les moments de rencontre et d’inclusion dans la vie de la cité.

Contenu | Menu | Boutons